Montreal's International Forum
Francisco Suárez Dávila
H.E. Francisco Suárez Dávila Ambassador of Mexico to Canada Mexico - Canada : Strenghtening our North-American Partnership September 26, 2013
Foreign Affairs Series presented by
Event Photos

Je pense qu’il est difficile de penser qu’il y ait, au monde, un traité de libre commerce si avancé et avec le succès que l’ALENA a achevé.

Francisco Suárez Dávila Read the biography

S.E. Francisco Suárez Dávila est né en 1943 à Mexico. Il étudie le droit à l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) et obtient une maîtrise en économie au King’s College, à Cambridge. Après avoir travaillé au Fonds Monétaire International comme directeur général du comité de direction de 1972 à 1976, il devient directeur général de la Banque centrale du Mexique. De 1980 à 1982, il est directeur financier de la Banque mexicaine du développement industriel et devient sous-secrétaire des Finances et du Crédit public en 1982, poste qu’il occupe jusqu’en 1988. M. Suárez Dávila occupe ensuite, jusqu’en 1992, le poste de directeur général de la Banque Mexicana Somex, connue aujourd’hui sous le nom de Banque Santander.

M. Suárez Dávila entame sa carrière politique en tant que membre du congrès fédéral mexicain, où il préside le comité des finances de 1994 à 1997. Il est par la suite nommé ambassadeur du Mexique à l’OCDE où il dirige le comité du budget. Il occupe ce poste jusqu’en 2000.

Pendant la campagne présidentielle de 2012, M. Suárez Dávila est secrétaire général de la Fondation Colosio, un think tank lié au Parti révolutionnaire institutionnel de l’actuel Président Enrique Peña Nieto. Le 10 juin 2013, il est nommé ambassadeur du Mexique au Canada.

M. Suárez Dávila a aussi enseigné la politique économique et les relations internationales à l’UNAM, à l’Université Iberoamericana et au Colegio de Mexico. Parallèlement, il s’est impliqué en tant que membre et président du conseil d’administration de l’UNAM. En plus d’être l’auteur de nombreux articles scientifiques et coauteur de plusieurs livres, M. Suárez Dávila rédige régulièrement une chronique dans le journal El Universal.

With the support of

In collaboration with