La tribune internationale de Montréal
Michael  Ignatieff
Michael Ignatieff Chef du Parti libéral du Canada et chef de l’Opposition officielle

Rétablir le leadership du Canada sur la scène internationale

2 novembre 2010
Série Politique
Photos de l’événement

Je crois que le Canada doit remettre son casque bleu.

Michael Ignatieff Lire la biographie

Michael Ignatieff est né à Toronto en 1947. Il a étudié à l’Université de Toronto, à Oxford et à Harvard, où il obtient un doctorat en histoire en 1976. M. Ignatieff s’implique en politique fédérale dès les années 60. En 1965, il a fait du porte-à-porte pour Lester B. Pearson et il a été organisateur national pour l’aile jeunesse du Parti libéral lors de la campagne électorale de 1968 pour Pierre Elliott Trudeau.

Michael Ignatieff a entamé sa carrière comme journaliste au Globe and Mail à Toronto en 1966. De la fin des années 60 au début des années 90, il a animé plusieurs émissions sur les ondes de CBC et TVO ainsi qu’à la BBC et Channel 4 en Angleterre. Il a également été chroniqueur pour The Observer.

Michael Ignatieff est également reconnu pour sa carrière académique remarquable. Il a enseigné dans plusieurs universités à travers le monde, dont celles de Toronto et de la Colombie-Britannique ainsi qu’à Cambridge en Angleterre, à l’École des Hautes Études à Paris, et à Harvard. Il a d’ailleurs été directeur du Carr Centre for Human Rights à Harvard de 2000 à 2005. M. Ignatieff a aussi participé au Forum économique mondial de Davos et œuvré au sein de plusieurs commissions internationales qui se sont penchées sur l’avenir de l’OTAN, le droit humanitaire, la citoyenneté et les droits des minorités.

Michael Ignatieff est titulaire de onze diplômes honorifiques. Il a également reçu un prix Gemini de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision pour la série documentaire Blood and Belonging: Journeys into the New Nationalism, et un prix du Gouverneur général dans la catégorie Études et essais pour L’album russe. Il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages traitant, entre autres, de l’histoire du Canada, des conflits ethniques et des droits de la personne.

C’est en 2005 que Michael Ignatieff revient en politique active, en prononçant le discours d’ouverture du congrès biennal du Parti libéral à Ottawa. La même année, il se porte candidat libéral dans la circonscription d’Etobicoke-Lakeshore, puis il est élu député à la Chambre des communes en janvier 2006. M. Ignatieff est nommé leader adjoint du Parti libéral en décembre 2006 et il devient chef du parti en décembre 2008.

Contexte

Le 12 octobre dernier, pour la première fois de son histoire, le Canada n’a pas réussi à obtenir un siège au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Quel est l’impact de ce vote sur la réputation internationale du Canada ? Qu’en est-il du leadership canadien dans un monde où la compétition et les crises ne connaissent pas les frontières ?

Le chef du Parti libéral du Canada présentera les grands axes de la politique étrangère d’un gouvernement libéral et le plan de son parti pour que le Canada exerce son leadership sur la scène internationale.

Avec l'appui de