La tribune internationale de Montréal
Zbigniew Brzezinski
Zbigniew Brzezinski Ancien conseiller à la sécurité nationale des États-Unis sous la présidence de Jimmy Carter Co-président du Conseil consultatif du Centre for Strategic and International Studies (CSIS) de Washington

Les dilemmes géopolitiques des États-Unis

23 avril 2010
Zbigniew Brzezinski Lire la biographie

Zbigniew Brzezinski est né en 1928 à Varsovie, en Pologne. Fils d’un diplomate polonais en poste au Canada dès 1938, c’est à Montréal, à l’Université MgGill, qu’il entame ses études universitaires. Il y complète un baccalauréat en 1949 et une maîtrise l’année suivante, puis il poursuit sa formation à l’Université Harvard, où il obtient un doctorat en 1953. Il enseigne à Harvard jusqu’en 1959, puis il est membre du corps professoral de l’Université Columbia de 1960 à 1989.

La carrière de M. Brzezinski au sein de l’administration américaine s’amorce dès le début des années 60. Il conseille John F. Kennedy lors de la campagne de 1960, il œuvre au sein du Département d’État de 1966 à 1968, puis il conseille le candidat démocrate aux élections présidentielles de 1968, Hubert Humphrey, sur les questions de politique étrangère.

Au début des années 70, M. Brzezinski collabore à la mise sur pied de la Commission Trilatérale, qu’il dirige de 1973 à 1976, afin de renforcer les liens stratégiques entre l’Europe, les États-Unis et le Japon. Ardent défenseur du multilatéralisme, il est nommé conseiller à la Sécurité nationale par le président Jimmy Carter en 1976. M. Brzezinski a été un acteur de premier plan lors d’événements qui ont marqué l’administration Carter, notamment la signature du traité de paix israélo-égyptien, le réchauffement des relations avec la Chine communiste, le renversement du Shah d’Iran et l’invasion soviétique
en Afghanistan.

Dans les années 80, M. Brzezinski se rapproche du camp républicain. Il est nommé à la commission sur les armes chimiques par le Président Reagan en 1985, il siège au conseil consultatif sur les renseignements étrangers de 1987 à 1989, et il copréside le groupe de travail sur la Sécurité nationale du Vice-président Bush en 1988.

Après la chute du communisme, M. Brzezinski met en garde l’administration américaine quant à une euphorie post guerre froide, et désapprouve notamment la Guerre du Golfe. Par la suite, il critique l’administration Clinton pour sa gestion de l’intervention américaine en ex-Yougoslavie, puis celle de George W. Bush pour son unilatéralisme et particulièrement l’invasion américaine en Iraq. Lors de la campagne présidentielle de 2008, M. Brzezinski appuie le candidat Barack Obama pour sa vision d’une politique étrangère plus ouverte.

M. Brezezinski est l’auteur de nombreux ouvrages qui font autorité en matière de relations internationales, dont The Grand Failure: The Birth and Death of Communism in the 20th Century et The Grand Chessboard: American Primacy and its Geostrategic Imperatives. Il copréside aujourd’hui le conseil consultatif du Centre for Strategic and International Studies (CSIS) de Washington et il enseigne à l’Université John Hopkins de Washington.

En association avec

Avec l'appui de