La tribune internationale de Montréal
Kenneth Roth
Kenneth Roth Directeur exécutif de Human Rights Watch

Rétablir le leadership du Canada en matière de droits de la personne dans le monde

30 octobre 2009
Kenneth Roth Lire la biographie

Diplômé de Brown University et de Yale Law School, Kenneth Roth s’oriente vers la défense des droits de la personne en raison, entre autres, de l’expérience de son père, qui a combattu en Allemagne nazie en 1938. Il commence à œuvrer dans ce domaine après la déclaration de la loi martiale en Pologne en 1981 et s’implique rapidement dans la lutte contre la répression militaire en Haïti.

Après avoir été procureur fédéral au Bureau du procureur général des États-Unis du district sud de New York (SDNY), et dans l’enquête Iran-Contra à Washington, Kenneth Roth rejoint Human Rights Watch (HRW) en tant que directeur adjoint en 1987 et il en devient directeur exécutif en 1993. Il possède une expertise reconnue dans la traduction en justice des auteurs de graves exactions à l’issue de conflits, les normes régissant la conduite militaire en temps de guerre en vertu du droit humanitaire international, la condamnation du recours à la torture dans le cadre de la lutte antiterroriste, les politiques relatives aux droits de la personne menées par les États-Unis et l’ONU, ainsi que dans la responsabilité des entreprises transnationales en matière de droits de la personne.

Kenneth Roth a dirigé de nombreuses enquêtes sur les violations des droits de la personne dans plusieurs régions du monde et il est l’auteur de plus de cent articles et chapitres de livres sur le sujet, parus notamment dans le New York Times, le Washington Post, Foreign Affairs, International Herald Tribune et dans le New York Review of Books.

Depuis qu’il est à la tête de HRW, Kenneth Roth a permis à l’organisation d’augmenter l’influence qu’elle exerce dans le monde en mettant sur pied des programmes spéciaux voués aux réfugiés, aux droits des enfants, à la justice internationale, au VIH, aux droits des gais et lesbiennes, au terrorisme et au contre-terrorisme, ainsi qu’à la responsabilité des entreprises transnationales en matière de droits de la personne.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de