La tribune internationale de Montréal
Huguette Labelle
Huguette Labelle Présidente de Transparency International et Chancelière de l’Université d’Ottawa

Transparence et intégrité : pour une meilleure gouvernance des organisations

5 novembre 2008
Série Affaires

Huguette Labelle est née à Rockland, en Ontario. Elle détient un doctorat en éducation de l’Université d’Ottawa. Au début de sa carrière, Madame Labelle a occupé diverses fonctions de direction dans le domaine de l’enseignement des sciences de la santé et des sciences infirmières. Elle a notamment été consultante en matière de planification des services de santé et d’enseignement des sciences de la santé auprès des gouvernements d’Haïti et de Cuba de 1974 à 1976.

Madame Labelle a également occupé de nombreux postes clés au sein de la fonction publique fédérale. De 1973 à 1980, elle a oeuvré dans la haute direction du ministère de la Santé nationale et du Bien-être social et du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien. Elle a été sous-secrétaire d’État du Canada de 1980 à 1985, secrétaire associée du Cabinet et sous-greffière du Conseil privé en 1985, présidente de la Commission de la fonction publique du Canada de 1985 à 1990, sous-ministre des Transports du Canada de 1990 à 1993, présidente de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) de 1993 à 1999, et administrateur général du Bureau du Canada pour le millénaire en 1998.

En 1994, Huguette Labelle est nommée chancelier de l’Université d’Ottawa, fonction qu’elle occupe toujours aujourd’hui. Parallèlement à ce mandat, elle est membre, entre autres, du Conseil de l’Union internationale pour la conservation de la nature, du conseil d’administration de l’Institut international du développement durable, de Katimavik, de CRC Sogema, de l’Université virtuelle africaine, du State of the World Forum, et du conseil consultatif sur la responsabilité sociale des entreprises d’Exportation et développement Canada. Elle préside le conseil d’administration du Centre du réseau de conciliation du secteur financier ainsi que le comité de sélection des boursiers du réseau E7, une organisation regroupant les grandes compagnies d’électricité des pays du G7 s’étant engagés en faveur d’une production énergétique efficace et respectueuse de l’environnement.

Huguette Labelle s’est vue décerner un doctorat honorifique par plusieurs universités canadiennes, dont l’Université de la Saskatchewan, l’Université Carleton, l’Université d’Ottawa, l’Université York, l’Université de Windsor et l’Université du Manitoba. Elle a été nommée Compagnon de l’Ordre du Canada et décorée de l’Ordre de la Pléiade. Elle a également reçu la médaille Vanier de l’Institut d’administration publique du Canada, le Prix pour services insignes de la fonction publique du Canada et le McGill University Management Achievement Award.

Depuis novembre 2005, Huguette Labelle est présidente de Transparency International, un organisme civil ayant son siège social à Berlin en Allemagne, et dont le mandat premier est de combattre la corruption partout dans le monde, et de mettre sur pied une coalition internationale pour enrayer ses effets dévastateurs.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de