La tribune internationale de Montréal
Paul Gérin-Lajoie
Paul Gérin-Lajoie Président fondateur et Président du conseil de la Fondation Paul Gérin-Lajoie

L’accès à l’éducation primaire dans les pays en développement : l’urgence d’agir

11 avril 2007
Série Développement International
Paul Gérin-Lajoie Lire la biographie

Paul Gérin-Lajoie est le fondateur et le président du conseil d’administration de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, à laquelle il se dédie entièrement. Depuis 1977, cette organisation philanthropique se consacre à l’éducation de base et au bien des enfants ainsi qu’à l’alphabétisation de leurs parents dans les milieux démunis d’Afrique francophone et d’Haïti. La Fondation sensibilise également les Canadiennes et les Canadiens, plus particulièrement les jeunes, aux réalités internationales en plus de favoriser leur participation à la coopération internationale.

Au cours des années 1960-1966, lors de ses mandats comme premier titulaire du ministère de l’Éducation du Québec, vice premier ministre et ministre de la Jeunesse, Paul Gérin-Lajoie a été le principal artisan des profondes mutations apportées au système d’éducation du Québec durant la Révolution tranquille.

De plus, cet homme fort du gouvernement de Jean Lesage a été à l’initiative des premiers projets internationaux du Québec. Instigateur et signataire des premiers accords de coopération en matière d’éducation et de formation entre le Québec et la France, Paul Gérin-Lajoie a contribué activement au développement de liens durables avec plusieurs pays francophones, en Afrique comme en Europe. Il a été, dès 1961, l’un des pionniers du concept de la Francophonie.

Président de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) de 1970 à 1977, Paul Gérin-Lajoie a favorisé l’élaboration, la négociation et la réalisation de plusieurs milliers de projets de coopération du Canada avec plus de 75 pays et une soixantaine d’organisations internationales. Sous sa direction, le budget annuel du Canada pour le développement international est passé de 350 millions à plus d’un milliard de dollars. D’ailleurs, c’est en 1975 que l’aide publique au développement (APD) du Canada est parvenue à son maximum historique, atteignant 0,53 % du produit national brut (PNB).

Paul Gérin-Lajoie a notamment instauré et animé un programme de coopération industrielle du Canada avec plusieurs pays en développement. En tant que président de l’ACDI, il a aussi siégé au Conseil des gouverneurs de la Banque mondiale (BM) et des quatre grandes banques régionales de développement pour l’Afrique (BAD), pour l’Amérique latine (BID), pour les Caraïbes (BDC) et pour l’Asie (BAsD). Paul Gérin-Lajoie a également été vice-président du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD). Il a été membre du Conseil des gouverneurs du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et membre du conseil d’administration de la Société pour l’expansion des exportations (SEE).

Après sa carrière politique, Paul Gérin-Lajoie a dirigé pendant dix ans une société-conseil dans le domaine de la coopération internationale et il a agi à titre de conseiller pour plusieurs institutions des Nations Unies et comme conseiller international de diverses organisations canadiennes et étrangères. À la suite de son mandat à la direction de l’ACDI, en 1977, ses plus proches collaborateurs ont créé la Fondation Paul Gérin-Lajoie, dont il devint le président-directeur général.

Paul Gérin-Lajoie a été le président fondateur du comité Commerce international de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), qui a donné naissance au Centre de commerce mondial de Montréal. Il a aussi été le premier président-directeur général de la Société du Vieux-Port de Montréal, qui a transformé les installations portuaires désaffectées en parc et en aménagements culturels au bord du fleuve Saint-Laurent.

Depuis 1987, il se consacre entièrement à la Fondation Paul Gérin Lajoie, dont la mission lui tient profondément à coeur, à titre de président-directeur général, puis maintenant, de président du conseil d’administration.

Boursier Rhodes, licencié en droit de l’Université de Montréal, membre du Barreau du Québec, il est également docteur en droit constitutionnel de l’Université d’Oxford en Angleterre. Paul Gérin-Lajoie s’est vu décerner treize doctorats honoris causa par des universités, au Canada et à l’étranger, ainsi que le prix David en sciences morales et politiques du gouvernement du Québec et le prix de la Paix attribué par le Mouvement canadien pour une fédération mondiale.

Compagnon de l’Ordre du Canada, Grand officier de l’Ordre national du Québec, Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur (France), Officier de l’Ordre de la Pléiade, Commandeur de l’Ordre du Mérite, de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem et de Malte et Grand officier de l’Ordre national du Lion (Sénégal), Paul Gérin-Lajoie est aussi l’auteur de nombreuses publications.

Dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie, en mars 2005, Paul Gérin-Lajoie a reçu un honneur du gouvernement haïtien, en tant que personnalité étrangère ayant contribué de manière exceptionnelle au développement d’Haïti dans le secteur de l’éducation. Monsieur Gérin-Lajoie a également prononcé de nombreuses allocutions au cours des années et demeure aujourd’hui un conférencier recherché.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de