La tribune internationale de Montréal
Stéphane Dion
L'honorable Stéphane Dion Ministre de l'Environnement du Canada

Montréal 2005 : les enjeux de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques

16 novembre 2005
Série Environnement

D'abord élu lors d'une élection partielle en 1996, Stéphane Dion a été réélu en 1997, en 2000 et en 2004.

M. Dion a obtenu son baccalauréat en science politique en 1977 et sa maîtrise dans la même discipline en 1979. Stéphane Dion a reçu son doctorat en sociologie de l'Institut d'études politiques à Paris. Il a enseigné à l'Université de Moncton en 1984, et de 1984 à janvier 1996, il a été professeur de science politique à l'Université de Montréal.

Le 25 janvier 1996, M. Dion a été assermenté comme président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et comme ministre des Affaires intergouvernementales, poste qu'il a occupé jusqu'au 12 décembre 2003. Il a été nommé ministre de l'Environnement le 20 juillet 2004.

En 2005, le Canada a présenté son budget le plus vert jusqu'à présent en allouant à l'environnement 5 milliards de dollars sur une période de cinq ans. En avril 2005, le Canada a lancé un nouveau plan sur les changements climatiques pour honorer son engagement de Kyoto. En juillet 2005, le gouvernement a publié l'Avis d'intention pour réglementer les émissions des gaz à effet de serre dans le but de montrer comment il prévoit réglementer les émissions de gaz à effet de serre des grandes sources industrielles. À la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, le Canada tentera de diriger les discussions entre les pays afin de déterminer une approche planétaire à long terme en matière de changements climatiques après 2012.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de