La tribune internationale de Montréal
Raymond  Chrétien
S.E. Raymond Chrétien Ambassadeur du Canada en France

Le Canada, la France et l'Europe: vers de nouveaux horizons 15 avril 2002

Série Affaires Étrangères
Raymond Chrétien Lire la biographie

Raymond Chrétien est né le 20 mai 1942 à Shawinigan, Québec. II a fait ses études au séminaire de Joliette (B.A.) et à l’université Laval (LL.L). En 1966, il a passé les examens du Barreau du Québec. Plus tard la même année, il entre au bureau des affaires juridiques du ministère des Affaires extérieures (maintenant le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international). Au cours des douze années suivantes, il occupe divers postes à Ottawa au bureau du Conseil privé, au Conseil du Trésor et à l’Agence canadienne de développement international. À l’étranger, il est affecté à la Mission permanente du Canada auprès des Nations Unies à New York et aux ambassades à Beyrouth et à Paris.

En 1978, M. Chrétien est nommé ambassadeur au Zaïre avec accréditation auprès du Ruanda, Burundi et la République du Congo. De retour à Ottawa en 1981, il devient tour à tour, directeur des politiques, Industrie, Investissements et Compétitivité (1981 1982), sous secrétaire adjoint, Fabrication, Technologie et Transports (1982 1983) et inspecteur général (1983 1985) au ministère des Affaires extérieures.

En 1985, il est nommé ambassadeur au Mexique. Au cours de cette affectation, il est admis à l’Ordre de l’Aigle aztèque, la plus haute décoration du gouvernement mexicain remise à un Canadien. Au terme de cette affectation, il devient sous secrétaire d’état associé au Affaires extérieures, le deuxième poste en importance au Ministère.

M. Chrétien a été ambassadeur du Canada en Belgique et au Luxembourg de 1991 à 1994. En janvier 1994, il est devenu le dix huitième représentant du Canada aux États Unis.
En octobre 1996, M. Chrétien est nommé envoyé spécial des Nations unies (ONU) dans la région des Grands Lacs en Afrique centrale pour effectuer une évaluation de la crise dans cette région et faire des recommandations sur les mesures à prendre par l’ONU. Il a présenté son rapport et ses recommandations au Secrétaire général et au Conseil de sécurité des Nations unies en décembre 1996.

En juillet 1998, M. Chrétien a reçu un certificat de membre honoraire du barreau de la Cour d’appel des États Unis pour les forces armées.

En octobre 1999, l’université Brock a décerné un doctorat ès lettres (honoris causa) à M. Chrétien en reconnaissance de sa contribution à la vie publique canadienne et au rôle du Canada au sein de la communauté internationale.

En 1994, M. Chrétien a été nommé ambassadeur auprès des États Unis d'Amérique.


Depuis septembre 2000, M. Chrétien est ambassadeur du Canada en France.