La tribune internationale de Montréal
Pierre Gramegna
Pierre Gramegna Ministre des Finances du Luxembourg

Le Luxembourg :
mythes et réalités

14 avril 2015
Série Politique
Photos de l’événement

L'euro c'est quelque chose de très précieux, c'est quelque chose qui a de la valeur. Et quelque chose qui a de la valeur a aussi un prix.

Pierre Gramegna Lire la biographie

Pierre Gramegna est titulaire d’une licence en sciences économiques, d’une maîtrise en droit civil et d’un diplôme en études approfondies en droit communautaire de l’Université Panthéon-Assas (Paris 2). Diplomate de carrière, il entre au ministère des Affaires étrangères du Luxembourg en 1983. Il est nommé conseiller, Affaires politiques et économiques, à l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg à Paris en 1988, puis consul général et directeur du Board of Economic Development à San Francisco en 1992.

Entre 1996 et 2002, M. Gramegna est ambassadeur du Luxembourg au Japon et en Corée du Sud. Il assure ensuite la direction des Relations économiques internationales du ministère des Affaires étrangères pendant un an. En 2003, il devient directeur général de la Chambre de commerce du Luxembourg. À la suite des élections législatives du 20 octobre 2013, Pierre Gramegna fait son entrée au gouvernement comme ministre des Finances en date du 4 décembre 2013.

Compte rendu de la conférence :

Le ministre a tenu à rappeler que le Canada et le Luxembourg entretiennent, depuis de nombreuses années, une relation étroite basée sur des valeurs communes telles le multilinguisme, l’ouverture à l’immigration, le multilatéralisme et une saine gestion financière. M. Gramegna a ensuite dressé un portrait de l’industrie luxembourgeoise, très présente dans les domaines minier, aérospatial, automobile, technologique, et des services. En ce qui a trait au secteur financier, le ministre a rappelé que le Luxembourg est la 17e place financière au monde selon le Global Financial Centres Index 2015, tout juste devant Montréal, et la 1ère dans la zone Euro, avec plus de 143 banques présentes sur son territoire. M. Gramegna a poursuivi en décrivant les relations bilatérales du Luxembourg et du Canada. Le Luxembourg est le 4e investisseur en importance au Canada et les investissements sont en croissance depuis la crise financière. Cette relation est également renforcée par la présence des deux pays dans de nombreux groupes économiques, dont l’Asian Infrastructure Bank. Il a aussi indiqué que le Luxembourg se montre très actif dans la finalisation de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne qui devrait être mutuellement bénéfique pour le Canada et le Luxembourg. M. Gramegna a par la suite mentionné que nous assistons à un renforcement des économies nationales de l’Europe. Il prévoit notamment un retour à la croissance dans tous les pays de la zone Euro et ce pour trois raisons : la faible valeur du baril de pétrole, l’assouplissement monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), et les plans de redressement mis en place par les gouvernements. Le ministre a conclu en affirmant que la présidence du Luxembourg au Conseil de l’Europe en 2015 mettra la fiscalité au premier plan. Il a, en ce sens, présenté l’objectif de parvenir à un texte définissant un cadre financier légal similaire pour tous les pays de l’Union européenne avant la fin de l’année, et de mettre en place des initiatives pour améliorer la circulation des capitaux afin d’accroître le financement des PME européennes.

Thèmes abordés

  • Les relations Luxembourg-Canada
  • Le Luxembourg : centre financier au cœur de l'Europe
  • La Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne 2015

En association avec

Avec l'appui de