La tribune internationale de Montréal
Dominique Anglade
Dominique Anglade Ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation
Ministre responsable de la Stratégie numérique
Oser #Prospérer 30 mai 2016
Série Politique présentée par
Photos de l’événement

Pour moi, il n'y a pas d'ancienne économie et de nouvelle économie; il y a UNE économie, et cette économie-là, elle se transforme. Et notre rôle, c'est de nous assurer que tout le monde se transforme et que tout le monde innove dans cette économie, peu importe les secteurs.

Dominique Anglade Lire la biographie

Dominique Anglade est titulaire d’un baccalauréat en génie industriel de l’École Polytechnique de Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires de HEC Montréal.
Mme Anglade débute sa carrière chez Procter & Gamble en 1996 comme ingénieure. En 1998, elle y est promue chef d’un département d’opérations. De 2000 à 2003, elle travaille chez Nortel Networks et se spécialise dans la gestion stratégique de la chaîne d’approvisionnement et des prévisions globales de marché. En 2004, elle est promue directrice des affaires externes et gouvernementales pour Nortel Networks au Québec. Elle se joint, en 2005, à la firme McKinsey & Company, où elle conseille les dirigeants de grandes sociétés. En janvier 2012, elle quitte le secteur privé et devient présidente de la Coalition Avenir Québec. En septembre 2013, elle est nommée présidente-directrice générale de Montréal International.
Lors des élections partielles dans la circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne, le 9 novembre 2015, Mme Anglade est élue députée sous les couleurs du Parti libéral du Québec. Elle est nommée Ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, ainsi que Ministre responsable de la Stratégie numérique du Québec le 28 janvier 2016.

Compte rendu de la conférence :

Mme Anglade a d’entrée de jeu souligné les atouts économiques du Québec, soit un budget équilibré, des exportations ayant totalisé 82 milliards $ l’an dernier et des investissements privés en croissance. Elle a ensuite présenté les trois secteurs économiques qu’elle qualifie de piliers pour l’économie québécoise, soit le manufacturier innovant, les exportations et l’entrepreneuriat. En ce qui a trait au manufacturier innovant, la ministre a mentionné qu’il représente 14% du PIB et 80% des exportations du Québec, et que le gouvernement prévoit y investir 700 millions $ afin d’encourager l’innovation dans les domaines de l’agroalimentaire, l’industrie minière, le textile et l’aérospatiale. Elle a par la suite expliqué que la nouvelle stratégie pour les exportations se concentrera sur des produits comme l’aluminium, les minerais, l’électricité et l’aérospatiale. La ministre a d'ailleurs rappelé les grandes lignes de la Stratégie québécoise de l'aérospatiale, lancée le matin même, qui prévoit notamment des investissements publics de plus de 500 millions $ pour des retombées attendues de près de 3 milliards $. En ce qui concerne l’entrepreneuriat, la ministre a vanté la grande créativité des entreprises québécoises, mais elle déplore toutefois une commercialisation insuffisante. Enfin, Mme Anglade a rappelé les grandes lignes de la Stratégie numérique du Québec, qui aura pour objectif d’augmenter la disponibilité des informations en ligne et d’assurer une plus grande transparence dans les affaires gouvernementales, l’éducation et la santé. Elle a ajouté qu’elle prioriserait une approche participative qui se traduira par la mise en place d’une plateforme Internet ou la population pourra interagir et donner son opinion sur les chantiers du gouvernement.

Thèmes abordés :

  • Les grands chantiers du gouvernement du Québec en matière d’économie
  • Les trois piliers du développement économique: exportations, manufacturier innovant et entrepreneuriat
  • La stratégie québécoise de l’aérospatiale

Avec l'appui de

Avec la collaboration de