La tribune internationale de Montréal
Gervais Jacques
Gervais Jacques Chef des Affaires commerciales, Rio Tinto Aluminium

Rio Tinto à Montréal : un leader mondial du commerce de l’aluminium

12 mai 2016
Série Affaires
Photos de l’événement

En fait c’est ici au Canada, grâce à notre avantage hydroélectrique et notre technologie de production innovante, que nous produisons l’aluminium ayant la plus faible empreinte de carbone au monde.

Gervais Jacques Lire la biographie

Gervais Jacques est diplômé en génie chimique de l’Université Laval et a complété un programme de développement en stratégie au London Business School, en Angleterre. Il entre au service d’Alcan en 1991 en tant qu’ingénieur chimiste. De 2003 à 2007, il dirige d’abord le département Ressources humaines de l’unité Métal primaire, puis les activités de planification et de développement stratégiques de cette unité d’Alcan. Par la suite, il devient directeur général de l’usine Vaudreuil de l’unité Bauxite et alumine jusqu’en 2010 avant d’être nommé chef de l’exploitation des actifs de Bauxite et alumine de Rio Tinto pour le Brésil, la Guinée et le Canada.

De mai à septembre 2013, Gervais Jacques est vice-président, Ventes et marketing, Aluminium. C’est le 1er septembre 2013 qu’il est nommé chef des Affaires commerciales du groupe de produits Aluminium de Rio Tinto. À ce titre, il supervise les ventes et le marketing de Métal primaire à l’échelle mondiale, l’unité Bauxite et alumine et l’analyse de l’industrie dans les régions Amérique du Nord, Europe, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique.

Compte rendu de la conférence :

M. Jacques a d’abord dressé un portrait du marché mondial actuel de l’aluminium. Selon lui, le marché est plus compétitif, restreint par des mesures protectionnistes nationales, et présente des déséquilibres constants entre l’offre et la demande depuis la crise financière de 2008. M. Jacques a ensuite présenté les stratégies de Rio Tinto pour faire face aux défis que cette situation représente. Il a expliqué que Rio Tinto oriente désormais 70% de sa production d’aluminium vers des produits à forte valeur ajoutée, ce qui dépasse la simple production de métal de refonte et vise la production automobile, aéronautique, ou encore la production de billettes d’aluminium. M. Jacques a aussi parlé de l’offre d’une gamme complète de produits ayant une empreinte carbone parmi les plus faibles au monde et qui attirent les entreprises soucieuses de réduire elles aussi leur empreinte carbone. Enfin, il a présenté une troisième stratégie, soit l’investissement de l’entreprise dans des actifs de longue durée et à faible cout. À titre d’exemple, il a mentionné la construction de plusieurs nouveaux sites et nouvelles usines, même au plus fort de la crise de 2008, totalisant des investissements de plus de 6,9 milliards $ au cours des cinq dernières années. Pour conclure, M. Jacques a rappelé l’engagement de Rio Tinto Aluminium envers Montréal et le Québec. Il a précisé que cet engagement se traduit par le maintien du siège social mondial à Montréal, de la chaîne de valeur complète que présente Rio Tinto Aluminium au Québec, et de l’implication sociale que l’entreprise maintient au sein des communautés montréalaise et québécoise.

Thèmes abordés :

  • Tirer son épingle du jeu avec des stratégies adaptées aux différents marchés pour faire face aux difficultés du secteur de l’aluminium
  • Se démarquer avec une gamme complète de produits d’aluminium ayant la plus faible empreinte carbone au monde
  • L’engagement de Rio Tinto Aluminium envers Montréal, le Québec et le Canada

Avec l'appui de

Avec la collaboration de