La tribune internationale de Montréal
Séverin Cabannes
Séverin Cabannes Directeur général délégué, Société Générale Les défis des grandes banques internationales 2 juin 2016
Série Économie Mondiale présentée par
Après son allocution, M. Cabannes s'entretiendra avec :

Jean-Philippe Décarie

Jean-Philippe Décarie
Chroniqueur, La Presse Affaires

Photos de l’événement

Le dynamisme des fintech canadiennes est très grand et la relation existante entre les systèmes bancaires et les fintech sont un exemple pour nous.

Séverin Cabannes Lire la biographie

Séverin Cabannes est diplômé de l’École Polytechnique et de l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris. Il entame sa carrière comme analyste financier chez Crédit National en 1983. Il rejoint, en 1986, l’entreprise pétrochimique Elf Atochem où il occupe divers postes, dont celui de directeur de la stratégie. En 1997, il devient directeur de la stratégie pour le Groupe La Poste avant d’être nommé, l’année suivante, directeur général adjoint pour la stratégie et la finance et membre du comité exécutif.

En 2001, M. Cabannes devient directeur financier et membre du comité de direction du groupe Société Générale. En 2002, il rejoint l’entreprise Stéria où il occupe successivement les fonctions de directeur général adjoint, puis de directeur général. En janvier 2007, M. Cabannes retourne chez Société Générale comme directeur des ressources et membre du comité exécutif. Il est, depuis 2008, directeur général délégué de Société Générale, membre du comité exécutif et chargé de la supervision des activités de banque de financement et d’investissement.

Compte rendu de la conférence :

M. Cabannes a présenté les principaux défis auxquels font face les banques européennes. Il a d’abord souligné les enjeux liés à l’environnement macroéconomique, qu’il a qualifié de plat tant au niveau de l’inflation que des taux d’intérêts, ce qui entraîne une baisse des revenus traditionnels des banques. De plus, nous assistons à un phénomène nouveau où les politiques des banques centrales sont des facteurs d’instabilité, croit M. Cabannes, ce qui a un impact très négatif sur la confiance des investisseurs et pour les clients des institutions financières. Un autre défi majeur pour le monde de la finance, selon lui, est lié à la digitalisation du monde. À son avis, l’industrie bancaire est l’une des plus touchées par cette révolution et la relation avec le client se trouve particulièrement affectée par l’arrivée d’agrégateurs qui offrent des nouveaux services en plus des services bancaires traditionnels. Il est donc nécessaire pour les banques de faire davantage appel aux fintech afin de rester à l’affût des innovations dans le secteur financier. Enfin, il s’est attardé au défi de la réputation des institutions financières. En effet, le système bancaire se trouve dans une situation paradoxale où le client a confiance en son banquier, mais pas en l’institution, a-t-il résumé. Cette situation, selon M. Cabannes, aurait un lien direct avec la culture et les valeurs des entreprises, de même que leur conduite au jour le jour. Après son allocution, M. Cabannes s’est entretenu avec le chroniqueur à La Presse Affaires, M. Jean-Philippe Décarie, et il a de nouveau insisté sur l’instabilité du système bancaire et la nécessité de rester le plus près possible des innovateurs. Il a également mentionné que le dossier des Panama Papers illustre bien la nécessité de se doter d’un cadre réglementaire international pour les banques et de favoriser le partage d’informations entre les États et le secteur financier, notamment en ce qui a trait aux déclarations fiscales des clients.

Thèmes abordés :

  • Les vecteurs de croissance de l’industrie financière mondiale
  • Le développement des fintech et le virage numérique
  • Les enjeux de la réglementation des institutions financières

Avec l'appui de

Avec la collaboration de