La tribune internationale de Montréal
Mélanie Joly
L’honorable Mélanie Joly Ministre du Patrimoine canadien Industries créatives : saisir le potentiel des nouveaux marchés 7 avril 2017
Série Culture présentée par
Photos de l’événement

3% de notre PIB est basé sur le secteur des industries créatives. C'est 630 000 emplois au Canada. Voilà pourquoi on investit 1,9 milliards de dollars en art et en culture. Dans le budget 2016, c'était le plus gros réinvestissement en 30 ans pour le gouvernement fédéral.

Mélanie Joly Lire la biographie

Mélanie Joly est titulaire d’un baccalauréat en droit à l’Université de Montréal et d’une maîtrise en droit européen et comparé de l’Université d’Oxford. Elle débute sa carrière en 2000 au cabinet d’avocats Davies Wards Philips & Vineberg et poursuit celle-ci en 2005, chez Stikeman Elliott. En 2007, Mme Joly est nommée associée directrice du bureau montréalais du cabinet de relations publiques Cohn & Wolfe qu’elle dirigera pendant près de 6 ans. En 2013, elle quitte son poste et fonde le parti Vrai changement pour Montréal – Groupe Mélanie Joly en vue des élections à la mairie de Montréal. Au terme de cette course, elle finit deuxième avec 26,5 % voix et fait élire huit conseillers sous la bannière de son parti. En septembre 2014, elle annonce son départ de la vie politique municipale.
En août 2015, Mélanie Joly remporte l’investiture libérale dans Ahuntsic-Cartierville en vue des élections fédérales d’octobre. Elle est élue députée le 19 octobre 2015 et nommée ministre du Patrimoine canadien par le Premier ministre Justin Trudeau le 4 novembre. Parallèlement à ses fonctions, elle est également présidente du comité du Cabinet chargé de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie.

Compte rendu de la conférence :

La ministre a d’abord présenté ses priorités en ce qui a trait à la promotion culturelle, le repositionnement de Patrimoine Canada comme un ministère stratégique au sein du gouvernement, ainsi que le réengagement du Canada dans la diplomatie culturelle. Elle a aussi expliqué avoir lancé une consultation publique nationale sur l’exportation des produits culturels canadiens qui doit dorénavant tenir compte des nouvelles dispositions du numérique. Mme Joly a ensuite présenté l’importance du secteur culturel au Canada qui représente 3% du PIB, en réaffirmant que son gouvernement s’est engagé à y investir 1,9 milliard $ au cours des cinq prochaines années. Elle a précisé qu’il est essentiel d’investir autant pour promouvoir nos forces, notamment dans les domaines des jeux vidéo et du cinéma. La ministre a poursuivi en présentant un bilan de sa participation au Forum économique mondial de Davos, où elle a notamment amené le débat de la diversité culturelle devant les grands acteurs économiques mondiaux, ainsi qu’au premier G7 de la culture à Florence, où elle a lancé une conversation internationale sur l’apport du numérique dans le domaine culturel. Enfin, Mme Joly a insisté sur l’importance de percer le marché chinois. À cet égard, elle a expliqué que le gouvernement canadien a décidé de créer un comité intergouvernemental ainsi qu’un comité conseil qui auront pour objectif de mener une délégation culturelle et commerciale en Chine en 2018.

Thèmes abordés :

  • La compétitivité créative et la capacité d’innovation du Canada pour conquérir de nouveaux marchés internationaux
  • La vision et le rôle du gouvernement à l’appui de nos industries créatives en matière d’exportation
  • Le renforcement des liens culturels et commerciaux avec la Chine

Avec l'appui de

Avec la collaboration de