La tribune internationale de Montréal
Lawrence Cannon
L'honorable Lawrence Cannon C.P. Ambassadeur du Canada en France Canada-France : Compte-rendu d’une relation singulière 18 mai 2017
Série Affaires Étrangères présentée par
Photos de l’événement

Avec l’entrée en vigueur de l’AECG […], il est clair que la France pourra prendre une place encore plus importante dans la constellation commerciale canadienne.

Lawrence Cannon Lire la biographie

M. Cannon est titulaire d’un baccalauréat en science politique de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Laval. Il est secrétaire particulier du Premier ministre Robert Bourassa en 1971, poste qu’il occupera jusqu’en 1976. Il est ensuite élu au Conseil municipal de la ville de Cap-Rouge en 1979, puis député à l’Assemblée nationale du Québec sous les couleurs du Parti libéral du Québec en 1985. Il y occupe successivement les fonctions de secrétaire parlementaire du ministre du Commerce extérieur et du Développement technologique (1985-1988), du ministre du Tourisme (1988-1989), de vice-président de l’Assemblée nationale (1989-1990). Il est nommé ministre des Communications du Québec en 1990, poste qu’il occupera jusqu’en 1994. Il devient ensuite
vice-président aux Affaires gouvernementales d’Unitel, puis il fonde en 1997 la firme de relations publiques Groupe Cannon et Associés. En 2001, M. Cannon est élu conseiller municipal de la Ville de Gatineau. Pendant cette période, il agit à titre de président du Conseil d’administration de la Société de transport de l’Outaouais et président de l’Association du transport urbain du Québec.
En 2005, M. Cannon fait le saut en politique fédérale et, en 2006, il est élu député de la circonscription de Pontiac, au Québec, sous la bannière du Parti conservateur. De 2006 à 2008, M. Cannon est ministre des Transports, des Infrastructures et des Collectivités et ministre responsable du Québec auprès du gouvernement du Canada. En 2008, il est nommé ministre des Affaires étrangères du Canada, poste qu’il occupe jusqu’en 2011. Il devient ensuite, en octobre 2011, président du Groupe des Affaires gouvernementales chez Gowlings, à Ottawa. Le 20 mai 2012, Lawrence Cannon est nommé ambassadeur du Canada en France.

Compte rendu de la conférence :

D’entrée de jeu, M. Cannon s’est prononcé sur l’AECG entre le Canada et l’Union européenne, qui est, selon lui, un dossier prioritaire dans les relations franco-canadiennes. À ce sujet, il a précisé que la France est la 6e économie mondiale et le 7e partenaire commercial du Canada, d’où l’importance d’un tel accord pour faciliter notre commerce. M. Cannon a ajouté que le nouveau président français Emmanuel Macron sera un partenaire fiable pour la ratification et la mise en œuvre de l’AECG, qui permettra à la France d’occuper une place encore plus importante dans la constellation commerciale canadienne. L’ambassadeur a ensuite dressé un bilan du mandat de François Hollande. Selon M. Cannon, la présidence de M. Hollande a été marquée par la multiplication des attentats terroristes et l’augmentation de la dette publique, qui pourrait dépasser les 100% du PIB en 2018, laissant M. Macron dans une situation économique difficile. Il a ensuite livré son analyse de la nouvelle présidence. Il a mentionné que M. Macron devra rassembler et réconcilier une partie de la France à la recherche de sécurité et encline à se refermer sur elle-même. Il a précisé que, si le programme du nouveau président était favorable au libre-échange, tout n’est pas joué pour autant et que les élections législatives des 11 et 18 juin prochains seront décisives pour la majorité à l’Assemblée nationale. Pour conclure, il a tenu à rappeler la profondeur des relations entre le Canada et la France, notamment pour leur collaboration étroite au sein de la Francophonie.

Thèmes abordés :

  • À quoi s'attendre de la nouvelle Présidence française ?
  • Une France chef de file, mais de quelle Europe ?
  • La France, porte d’entrée du Canada : l’avantage AECG

Avec l'appui de

Avec la collaboration de