La tribune internationale de Montréal
Yves Jean Lacasse, Marisol Labrecque, Jacques K. Primeau, Monsef Derraji

Mobilité internationale et entrepreneuriat jeunesse :
un investissement rentable

3 avril 2017 Yves Jean Lacasse Président et créateur de mode, Maison de couture ENVERS Marisol Labrecque Présidente, Technologies ECOFIXE Jacques K. Primeau Producteur et Président du conseil d'administration du Partenariat du Quartier des spectacles Monsef Derraji Président-directeur général, Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ)
Photos de l’événement
Avec la participation de :

Christine St-Pierre
Ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec
Modératrice :

Dorothy Alexandre
PDG, Inspiration Communication, modératrice

On  démarre un projet, que ce soit à 20 ans, à 30 ou à 50 ans, on démarre un projet. On est un jeune entrepreneur.

Yves Jean Lacasse | Lire la biographie

Yves Jean Lacasse fonde en 1995 la maison de couture ENVERS, à Montréal. Reconnnu d’abord pour ses créations masculines, il se lance, en 2001, dans la mode féminine. M. Lacasse est également président du conseil d’administration du Centre des textiles contemporains de Montréal, où il enseigne depuis 2002. Il est aussi créateur exclusif pour la Coupe Rogers de Tennis Canada depuis 6 ans. Au cours de sa carrière, M. Lacasse a représenté le Québec dans le cadre d’événements en Allemagne, en Wallonie- Bruxelles, aux États-Unis, en France, ainsi qu’en Tunisie.

Fiche du conférencier
Marisol Labrecque | Lire la biographie

Marisol Labrecque cumule plus de 9 années d’expérience en gestion des opérations et en développement des affaires. Elle a notamment été présidente de la Jeune chambre de commerce de Laval, de 2011 à 2013. C’est en 2012 qu’elle fonde Technologies ECOFIXE et elle en est présidente depuis 2013. Parallèlement à ses fonctions, Mme Labrecque est administratrice et présidente du comité de développement durable de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval.

Fiche du conférencier
Jacques K. Primeau | Lire la biographie

Jacques K. Primeau fait ses débuts professionnels à la radio communautaire CIBL où il fait la rencontre du groupe Rock et Belles Oreilles. Il devient le gérant du groupe et fonde, en 1985, les Productions Jacques K. Primeau. En 2002, alors président de l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ), M. Primeau initie le projet du Quartier des spectacles de Montréal. Il en est nommé, l’année suivante, vice-président. C’est en 2012 que M. Primeau devient président du Partenariat du Quartier des spectacles.

Fiche du conférencier
Monsef Derraji | Lire la biographie

Monsef Derraji cumule plus de 10 ans d’expérience dans le secteur pharmaceutique comme représentant des ventes, puis comme consultant, principalement chez Eli Lilly de 2006 à 2015. Il cofonde, en 2009, le Congrès maghrébin au Québec, qu’il préside jusqu’en 2016. C’est en septembre 2015 que M. Derraji est nommé président-directeur général du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ). Parallèlement à ses fonctions, il siège également sur les conseils d’administration de la Commission des partenaires du marché du travail et sur celui de Retraite Québec.

Fiche du conférencier

Compte rendu de la conférence :

Interrogés par Mme Dorothy Alexandre, présidente-directrice générale d’Inspiration Communication, les panélistes ont d’abord fait part de l’expérience professionnelle qu’ils ont vécue grâce au soutien de LOJIQ. Mme Labrecque a notamment mentionné que LOJIQ lui a permis de participer à la COP22 au Maroc, où elle développe maintenant deux nouveaux projets, tandis que M. Primeau a déclaré que, sans LOJIQ, le groupe Rock et Belles Oreilles n’aurait probablement jamais décollé. Il a ensuite expliqué que l’entrepreneuriat culturel à Montréal était en expansion et qu’il contribue au rayonnement international de la métropole. Abondant dans le même sens, M. Derraji a insisté sur l’apport des communautés culturelles à l’économie de Montréal, où l’entrepreneuriat issu de l’immigration constitue une véritable source d’innovation, mais également une opportunité pour les jeunes entrepreneurs d’ici de créer des ponts avec d’autres pays. Interrogée sur l’importance des liens intergénérationnels en affaires, Mme Labrecque croit que c’est d’abord l’expertise et le mentorat entrepreneurial qui comptent. Le panel s’est conclu avec des recommandations pour les entrepreneurs, notamment avec le conseil de M. Lacasse de posséder une vision pour son entreprise et de se diversifier dans son secteur, sans toutefois s’éparpiller.

Thèmes abordés :

  • Les bénéfices de la mobilité internationale jeunesse
  • La nouvelle Politique québécoise de la jeunesse 2030
  • L’importance de tisser des liens intergénérationnels
  • Favoriser la participation des communautés culturelles à l’entrepreneuriat québécois

En association avec

Avec l'appui de

Avec la collaboration de

Devenir membre Accédez à plus de 400 conférences en vidéos ! Devenir membre
Recevez les invitations à nos événements !