La tribune internationale de Montréal
André Beaudoin, Anne Gaboury, Richard Lacasse, Jean Lebel

L’apport du modèle coopératif en développement international

19 avril 2017 André Beaudoin Secrétaire général, UPA Développement international Anne Gaboury Présidente-directrice générale, Développement international Desjardins Richard Lacasse Directeur général, SOCODEVI Jean Lebel Président, Centre de recherches pour le développement international
Série Développement International
Photos de l’événement

Une coopérative seule a beaucoup moins de pouvoir et de pérennité qu’une coopérative qui s’inscrit dans un réseau, qui fait des partenariats et qui s’associe à des agrégats.

André Beaudoin | Lire la biographie

André Beaudoin est diplômé de l’Institut de technologie agricole de Saint-Hyacinthe en technique de gestion d’entreprise agricole. En 1992, il est nommé responsable et coopérant au Burkina Faso pour le premier projet de l’Union des producteurs agricoles (UPA) à l’étranger. De 1994 à 2006, M. Beaudoin est directeur général d’UPA Développement international (UPA DI). C’est en avril 2006 qu’il devient secrétaire général d’UPA DI.

Fiche du conférencier
Anne Gaboury | Lire la biographie

Anne Gaboury est titulaire d’une maîtrise en psychologie et d’un MBA de l’Université Laval. Elle entame sa carrière chez Desjardins en 1990 comme conseillère en gestion. En 1995, elle rejoint Développement International Desjardins (DID) à titre de conseillère en développement et instrumentation. En 1997, elle est promue directrice de la systématisation et l’instrumentation. C’est en août 2002 que Mme Gaboury est nommée présidente-directrice générale de DID.

Fiche du conférencier
Richard Lacasse | Lire la biographie

Richard Lacasse détient un baccalauréat en sciences politiques de l’Université Laval ainsi qu’une maîrise en gestion et développement des coopératives de l’Université de Sherbrooke. Il rejoint SOCODEVI en 1988 à titre de conseiller aux programmes. Au cours de sa carrière chez SOCODEVI, il sera notamment directeur des affaires institutionnelles, de 1992 à 1997, directeur pour l’Amérique latine, de 2001 à 2010, et directeur du programme international de 2010 à 2013. C’est en juin 2013 que M. Lacasse est nommé directeur général de SOCODEVI.

Fiche du conférencier
Jean Lebel | Lire la biographie

Jean Lebel est titulaire d’une maîtrise en santé du travail de l’Université McGill et d’un doctorat en science de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal. Il débute sa carrière au CRDI en 2003 à titre de directeur, gestion de l’environnement et des ressources naturelles. Il occupe ensuite les postes de directeur, agriculture et environnement, de 2010 à 2012, puis de vice-président, programmes et partenariats, pendant un an. C’est en mars 2013 que M. Lebel devient président du CRDI.

Fiche du conférencier

Compte rendu de la conférence :

M. Jean Lebel a d'abord rappelé qu’on compte environ 3300 coopératives et mutuelles au Québec, qui totalisent plus de 8 millions de membres, et qui sont présentes dans de nombreux secteurs depuis plus d’une centaine d’années. Il a ensuite invité les panélistes à discuter de leurs réussites en matière de développement international. M. Beaudoin a fait part de son expérience en Afrique de l’Ouest, où UPA DI appuie des groupements paysans depuis les années 90. Il a d’ailleurs souligné que l’épargne et le crédit y sont soutenus par DID. Mme Gaboury, qui travaille également dans cette région, a mentionné le développement d’un réseau de caisses populaires au Burkina Faso qui sert maintenant plus de 4 millions de membres. M. Lacasse a, quant à lui, partagé son expérience en Amérique Latine dans le domaine agricole et forestier où SOCODEVI a contribué à l’implantation d’entreprises coopératives. Questionnée sur les défis des coopératives, Mme Gaboury a expliqué qu’elles doivent se faire davantage valoir sur les marchés afin de changer cette image qu’elles ont d’être pauvres et petites. Pour cela, il faut miser sur la professionnalisation des membres et le transfert des connaissances des grandes coopératives vers les plus petites, selon M. Lacasse. Pour sa part, M. Beaudoin a exprimé des réserves quant à l’implantation trop rapide des coopératives, parce que c’est un processus qui doit s’étendre sur plusieurs années et qu’il n’existe pas de modèle unique à reproduire. Mme Gaboury a tenu à spécifier que les coopératives sont des institutions inclusives et on constate l’amélioration de la condition et de l’accès au crédit des femmes soit par leur adhésion ou par leur embauche dans les coopératives. Enfin, tous se sont entendus sur le fait que les coopératives sont des écoles de démocratie et ouvrent la voie à l’émancipation des femmes.

Thèmes abordés :

  • Le modèle coopératif et la microfinance dans les économies locales
  • L’agriculture coopérative : un moteur de croissance économique et de développement durable
  • Les coopératives comme levier pour l’autonomisation des femmes
  • Comment renforcer la collaboration entre les différents acteurs coopératifs ?

Avec l'appui de

Devenir membre Accédez à plus de 400 conférences en vidéos ! Devenir membre
Recevez les invitations à nos événements !