La tribune internationale de Montréal
Christine St-Pierre
Christine St-Pierre Ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec

Le Québec : une voix qui porte

5 mai 2017
Série Politique
Photos de l’événement

Depuis 50 ans, nous avons signé 750 ententes bilatérales. Le Québec est l’État fédéré le plus présent dans le monde avec 26 représentations dans 14 pays sur 5 continents.

Christine St-Pierre Lire la biographie

Christine St-Pierre est titulaire d’un baccalauréat en sciences sociales de l’Université de Moncton. Elle débute sa carrière de journaliste à Radio-Canada en 1976. Elle est affectée à Québec comme courriériste parlementaire en 1992, puis à Ottawa en 1997. À partir de 2001, elle cumule les fonctions de correspondante à Washington et de déléguée syndicale des communications de Radio-Canada, avant de retourner à Ottawa en 2005. Mme St-Pierre quitte la société d’État en 2007 pour se lancer en politique provinciale.

Suite aux élections générales provinciales du 26 mars 2007, Christine St-Pierre est élue députée de la circonscription de l’Acadie sous les couleurs du Parti libéral du Québec, puis nommée ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec. Elle conserve ses fonctions suite à sa réélection en décembre 2008. Mme St-Pierre est à nouveau réélue en 2012 et nommée porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie, puis, en septembre 2013, elle est nommée porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture, ainsi que pour la métropole.

Réélue en 2014, Christine St-Pierre est nommée, le 23 avril, ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec.

Compte rendu de la conférence :

La ministre a d’abord rappelé qu’après trois années de restrictions budgétaires, le Gouvernement du Québec octroie 100 millions $ supplémentaires pour les cinq prochaines années à son ministère. Elle a ensuite mentionné que le lancement de la nouvelle politique coïncidait avec le 50e anniversaire du ministère des Relations internationales du Québec et en a donc profité pour dresser un bilan de la présence du Québec sur la scène internationale et souligner que le Québec est à l’heure actuelle signataire de 750 ententes bilatérales avec 14 pays. Mme St-Pierre a déclaré vouloir accroître la présence du Québec et renforcer son influence dans le monde, notamment avec notre premier marché : les États-Unis. La ministre a indiqué que depuis l’élection du Président Trump, le Québec s’est mis en mode proactif et que 35% des investissements dans le réseau international du MRI se fera en sol américain et se traduira notamment par la création de 15 postes supplémentaires. Elle a aussi annoncé l’ouverture d’un bureau à Cuba et l’ajout de ressources humaines en Chine, et elle a souligné que le bureau de Dakar, au Sénégal, deviendra une délégation générale du Québec. Elle a également soutenu que le Québec compte être présent sur toutes les tribunes pour promouvoir la lutte aux changements climatiques, la protection des droits humains et le combat contre la radicalisation. En conclusion, la ministre a rappelé l’importance de faire une place à la jeunesse québécoise, notamment par l’entremise des Offices jeunesse internationaux du Québec, grâce auxquels plus de 4 000 jeunes font des stages chaque année.

Thèmes abordés :

  • Présentation de la nouvelle politique internationale du Québec
  • Redéploiement du réseau international du Québec
  • Bilan des 50 ans du Ministère

Avec l'appui de

Avec la collaboration de