La tribune internationale de Montréal
S.E. Kareen Rispal Ambassadrice de la République française au Canada La France en 2017 : quelle place en Europe et dans le monde ? 11 octobre 2017
Série Affaires Étrangères présentée par
Accéder à la fiche complète

Mot de passe oublié ?


Pas encore membre Devenir membre

[L’AECG] est une formidable opportunité de développer nos échanges : non seulement il va faciliter le commerce entre nos deux nations, mais il constitue également l’occasion de démontrer au monde qu’il n’y a pas d’incompatibilité entre le libre-échange et notre vision partagée d’un monde plus juste, plus respectueux en matière d’environnement ou de santé. 

Kareen Rispal

Compte rendu de la conférence :

Mme Rispal a notamment abordé les trois priorités qui orientent le mandat du nouveau Président français Emmanuel Macron :

1. Les réformes
Depuis son élection, le Président a entrepris des réformes fiscale, environnementale et du Code du travail. La France a également entrepris une réforme de l’éducation, misant notamment sur l’attraction de plus d’étudiants étrangers, afin de renforcer la compétitivité et l’innovation du pays.

2. La France et l’Europe
Le Président Macron souhaite faire de l’Europe une puissance économique et monétaire. La crise des migrants, par ailleurs, a démontré l’importance d’harmoniser les systèmes de traitements des demandes et de se doter d’un programme européen de formation et d’intégration des réfugiés. Ces projets ne pourront se concrétiser, selon Mme Rispal, que sous trois conditions : un soutien populaire, un consensus franco-allemand et une liberté d’action pour les États y prenant part sans attendre une unanimité.

3. Initier des dialogues internationaux
Mme Rispal a mentionné que la politique étrangère française en 2017 se veut universaliste, c’est-à-dire qu’elle tient compte des enjeux multilatéraux des plus grands et des plus petits États. Elle a cité en exemple plusieurs efforts diplomatiques entrepris par le Président Macron tels que le dialogue avec les pays du Golfe dans la crise avec le Qatar, la transition politique de l’après-DAESH en Syrie et les questions de droits de la personne en Chine. Elle a par ailleurs réitéré l’engagement de la France envers les Nations Unies, l’Organisation mondiale du commerce et dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de