La tribune internationale de Montréal
Technopolys : le momentum pour l’industrie des technologies du Québec 15 novembre 2017 Yoshua Bengio Cofondateur, Element AI
Directeur, Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal
Louis-Philippe Maurice Président et cofondateur, Busbud Isabelle Bettez Cofondatrice, 8D Technologies Sylvain Carle Directeur général, FounderFuel
Associé, Real Ventures



Série Affaires présentée par
Accéder à la fiche complète

Mot de passe oublié ?


Pas encore membre Devenir membre
Modérateur :

Marc Perron

Marc Perron
Associé directeur, Québec, Deloitte

Compte rendu de la conférence :

Les panélistes étaient unanimes : le Québec se trouve dans une période exceptionnelle pour l’essor de nouvelles entreprises et il faut tout faire pour conserver cette masse critique si le Québec veut devenir un chef de file dans le secteur des nouvelles technologies. Le modérateur, Marc Perron, les a amenés à se prononcer notamment sur la force des partenariats, tant locaux qu’internationaux.

Isabelle Bettez a notamment déclaré que, bien que les entreprises se développent plus rapidement grâce aux partenariats, il est nécessaire de demeurer flexible et ne pas tout miser sur ceux-ci, car 9 sur 10 pourraient cesser de fonctionner du jour au lendemain. Elle estime par ailleurs qu’il est nécessaire d’avoir une stratégie internationale qui intègre les experts locaux et qui se concentre sur le développement des forces communes.

LP Maurice a souligné l’importance de créer des réseaux d’échanges pour connecter les entrepreneurs québécois avec des experts de différentes disciplines afin de créer et mettre en marché de nouvelles idées. Il a ajouté que cela permet également de former des réseaux précieux pour le recrutement et le développement d’affaires.

Yoshua Bengio a soutenu que les gouvernements devraient privilégier le financement des startups locales plutôt que de favoriser les grands groupes informatiques et faciliter l’immigration de la main-d’œuvre dans ce secteur. Il a aussi mentionné que les universités doivent adapter leurs formations afin de répondre aux demandes immédiates du marché du travail.

Sylvain Carle, par son expérience dans la Silicon Valley, est d’avis que nous devrions davantage opter pour une approche How can I help ?, plus orientée gagnant-gagnant. Il a soutenu qu’une représentation commune de nos entreprises à l’étranger donnerait une identité plus forte à la grappe montréalaise.

En association avec

Avec l'appui de