La tribune internationale de Montréal
Fang Liu
Fang Liu Secrétaire générale, Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) L’aviation civile : moteur du développement durable dans le monde 13 février 2018
Après son allocution, Mme Liu s'entretiendra avec :

Philippe Guertin

Philippe Guertin
Vice-président Stratégie, Air Transport News
Directeur, partenariats, SimOACI

Photos de l’événement

Our new numbers have revealed that no fewer than 620,000 pilots will be needed by 2036 to fly the world’s 100-seat-and-larger aircraft, and that 80 % of these future aviators will be new pilots who are not yet flying today.

Fang Liu est titulaire d’une maîtrise en droit aérien et spatial de l’Université de Leiden aux Pays-Bas, et d’un doctorat en droit international de l’Université de Wuhan en Chine.

Entre 1987 et 2007, elle a été successivement conseillère juridique, directrice adjointe, directrice et directrice générale adjointe du département des affaires internationales et de la coopération à l’Administration de l’aviation civile de Chine. Au cours de cette même période, elle a également été, pendant quatre ans, présidente du Groupe d’experts de l’aviation pour le premier forum régional de Coopération économique Asie-Pacifique.

En 2007, Mme Liu rejoint l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) comme directrice du bureau de l’Administration et des Services. Le 11 mars 2015, elle est nommée Secrétaire générale de l’OACI pour un mandat de trois ans commençant le 1er août 2015. Elle est la première femme à occuper ce poste.

Compte rendu de la conférence :

La secrétaire générale de l’OACI, Mme Fang Liu, a d’entrée de jeu réitéré que son organisation soutenait, par sa propre stratégie de développement durable, 15 des 17 objectifs de l’Agenda 2030. Selon Elle, il est du devoir de l’organisation d’orienter les politiques gouvernementales des pays en matière d’aviation vers ces objectifs. Elle a rappelé que l’aviation est un secteur économique en croissance qui génère aujourd’hui 62,7 millions d’emplois et 2 700 milliards $ du PIB global et que la quantité de passagers et de vols double tous les quinze ans. L’importance grandissante de l’aviation civile entraine un autre défi, soit la nécessité d’assurer une relève professionnelle et formée aux nouvelles technologies afin de soutenir cette expansion. Selon de récentes études de l’OACI, pas moins de 620 000 nouveaux pilotes devront être recrutés d’ici 2036. À cet égard, elle a mentionné que l’OACI a mis sur place plusieurs programmes pour intéresser la relève, même sur les bancs d’école, notamment en organisant chaque année une simulation de l’OACI en collaboration avec les milieux universitaires.

La secrétaire générale s’est ensuite entretenue avec M. Philippe Guertin, d'Air Transport News. Elle a reconnu que la pollution sonore engendrée par l’activité de l’aviation a un effet négatif sur la population et qu’il faudrait la réduire par une localisation stratégique adaptée et l’utilisation de technologies de pointe. Enfin, Mme Liu a exprimé l’importance de baser les politiques de l’OACI sur une approche consensuelle qui joint les États, les experts et les industries.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de