La tribune internationale de Montréal
Paul Lamontagne
Paul Lamontagne Directeur général, FinDev Canada

Le secteur privé au cœur de l’innovation dans les pays en développement

31 janvier 2019
Série Développement International
Photos de l’événement
Après son allocution, M. Lamontagne s'entretiendra avec :

Danièle Henkel
Présidente, Les Entreprises Danièle Henkel Inc.

En juillet, nous avons présenté au G7 le Défi 2x qui vise à mobiliser 3 milliards $ pour investir dans des entreprises qui contribuent à l'essor des femmes.

Paul Lamontagne Lire la biographie

Paul Lamontagne est titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université McGill et d’un MBA de l’Institut d’études politiques de Paris. Entre 1986 et 1993, M. Lamontagne occupe plusieurs postes de direction dans le secteur financier au sein de la Banque Nationale du Canada, UBS et Barclays. Par la suite, il rejoint Teleglobe où il assure notamment la présidence de la division média de 1996 à 1998, puis Look Communications où il est chef des opérations pour la région du Québec de 1998 à 2000, puis président de 2001 à 2003. Il cofonde ensuite Enablis dont il est chef de la direction pendant plus de 8 ans.

En 2011, M. Lamontagne se joint à la Banque CIBC à titre de responsable, Afrique et Moyen-Orient, Banques mondiales. En 2016, il est nommé associé et directeur général de l’investissement chez Capafrica, un groupe canadien de capital-investissement actif dans les secteurs des énergies renouvelables, de l’infrastructure et des télécommunications sur le continent africain. C’est en janvier 2018 que Paul Lamontagne est nommé directeur général de l’Institut de financement et du développement Canada, FinDev Canada.

Compte rendu de la conférence :

M. Lamontagne est d’abord revenu sur le lancement en 2018 de Findev Canada afin d’offrir des capitaux privés et mobiliser des investissements dans les pays en développement. Selon lui, FinDev Canada doit pouvoir offrir des solutions financières innovantes aux entrepreneurs des marchés en développement tout en participant à bâtir un avenir durable. Il a donné en exemple les premières transactions de l’organisation, soit l’investissement de 10 millions $US dans M-KOPA, qui aidera à alimenter en énergie solaire un million de ménages à faible revenu sur le continent africain, et l’investissement de 20 millions $US dans le Fonds Construction Equity Fund de Climate Investor One en vue de soutenir la transition des marchés émergents vers les énergies renouvelables.

M. Lamontagne a aussi présenté les trois domaines prioritaires d’action de FinDev Canada soit le renforcement du pouvoir économique des femmes, l’atténuation du changement climatique et le développement des marchés locaux. Il a rappelé l’engagement de Findev Canada de mettre l’égalité des sexes au centre de toutes ses actions puisque, selon une étude de McKenzie & Company, la pleine participation des femmes à la vie économie et sociale rapporterait 28 000 milliards $US au PIB mondial. C’est pourquoi les institutions de financement du développement des pays du G7 ont lancé en décembre dernier le Défi 2X qui vise à mobiliser 3 milliards $US d’ici 2020 pour améliorer le pouvoir économique des femmes dans le monde.

Enfin, dans le cadre d’une entrevue avec Danièle Henkel, M. Lamontagne a déploré le manque de progrès réalisé pour l’atteinte des Objectifs de développement Durable de l’ONU pour l’horizon 2030. Il a déclaré que l’atteinte de ces objectifs demanderaient des investissements annuels supplémentaires de 2 300 milliards $ et qu’il était donc impératif de mobiliser les investissements d’impact privés dans les pays en voie de développement.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de