La tribune internationale de Montréal
Nathalie Palladitcheff
Nathalie Palladitcheff Présidente, Ivanhoé Cambridge

Investir mondialement, agir localement

18 mars 2019
Série Affaires

Thèmes abordés :

  • Comment profiter des tendances macro-économiques mondiales afin de faire fructifier le capital des Québécois?
  • Les défis de l’internationalisation d’une organisation.
  • La complémentarité d’une diversification géographique et d’une présence active au Québec.

Compte rendu de la conférence:

Nathalie Palladitcheff a d’abord dressé un portrait des activités d’Ivanhoé Cambridge. Filiale à 96 % de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Ivanhoé Cambridge est un des rares joueurs au monde à intervenir sur la totalité de la chaîne de valeur de l’immobilier. De 2010 à 2018, la société a connu une croissance exceptionnelle avec un rendement annuel moyen de 12,2 % et est aujourd’hui propriétaire de plus de 1 000 immeubles pour un volume d’acquisition et de transactions total de 17 milliards $ et un portefeuille total de 65 milliards $.

Mme Palladitcheff a expliqué qu’Ivanhoé Cambridge a nettement diversifié les zones géographiques où elle investit afin de faire fructifier son capital. La société comptait 50 % de son portefeuille à l’extérieur du pays en 2012, plus de 70 % aujourd’hui et prévoit que ce chiffre s’élèvera à 80 % en 2022. Elle s’est ensuite exprimée sur la mission de son organisation, soit investir globalement pour générer de la performance à long terme et de manière responsable. Elle a aussi souligné l’importance d’identifier les tendances démographique et macro-économique des lieux où l’investissement est généré, par exemple le développement de la classe moyenne, l’urbanisation et les exigences des jeunes générations qui ont transformé significativement les tendances en immobilier dans les dernières années.

Enfin, Mme Palladitcheff est revenue sur le Projet Nouveau-Centre dans les propriétés phares d’Ivanhoé Cambridge à Montréal. Cet investissement d’un milliard $ dans le centre-ville montréalais, qui représente plus de 14% de son portefeuille au Québec, permettra de renouveler et rehausser l’expérience urbaine de ce quartier. Selon elle, il s’agit d’un bon exemple de la philosophie d’Ivanhoé Cambridge d’exporter le meilleur de ses pratiques d’investissement tout en déployant localement le savoir-faire acquis à l’étranger.

Avec l'appui de