La tribune internationale de Montréal
Peiwu  Cong
S.E. Peiwu Cong Ambassadeur de la République populaire de Chine au Canada

Comprendre la politique étrangère de la Chine

5 décembre 2019
Série Affaires Étrangères
Photos de l’événement

According to IMF, China contributed as much as 34% to global GDP growth between the year 2008 and 2018.

Peiwu Cong est diplômé de la China Foreign Affairs University. Il commence sa carrière en 1992 en tant que fonctionnaire au sein du ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine (MFA). L’année suivante, il rejoint le département Amérique du Nord et Océanie où il sera notamment directeur divisionnaire adjoint. Entre 2000 et 2003, M. Cong est affecté à l’ambasssade de Chine au Canada comme premier secrétaire. Il retourne ensuite au département Amérique du Nord et Océanie et y occupera plusieurs postes à responsabilité croissante.

En 2009, M. Cong rejoint l’ambassade de Chine au Royaume-Uni comme ministre-conseiller. À son retour au MFA, en 2014, il devient directeur général du département Amérique du Nord et Océanie. C’est le 12 octobre 2019 qu’il est nommé ambassadeur de la République populaire de Chine au Canada.

 Revue de presse

Compte rendu de l'événement :

L’ambassadeur a débuté son allocution en soulignant l’importance de bien saisir les particularités historiques, culturelles et politiques de la Chine afin de comprendre ses objectifs et accepter ses différences avec l’Occident. Il a expliqué que le système socialiste a permis à la Chine d’achever son processus d'industrialisation en seulement 70 ans en plus d’apporter une stabilité politique et sociale dans l’ensemble du pays.

M. Cong a ensuite parlé de la contribution de la Chine dans le monde, rappelant que, selon le FMI, son pays a contribué à 34% de la croissance du PIB mondial dans les 10 dernières années. Il a ajouté que la Chine est le deuxième contributeur financier de l'ONU et en personnels militaires aux opérations de maintien de la paix. Il a aussi mentionné les efforts de la Chine pour le développement durable et l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris. Depuis 2018, les émissions de carbone par unité de PIB en Chine ont chuté de 45,8% par rapport à 2005.

Enfin, l’ambassadeur a parlé des manifestations se déroulant à Hong Kong. Il a qualifié la situation de préoccupante et il est primordial de restaurer l’ordre rapidement. Il a aussi parlé de la situation avec les Ouïgours au Xinjiang, où son gouvernement a fait beaucoup d’efforts pour garantir la liberté culturelle et religieuse et s’est félicité que la région n’ait pas connu d’incident violent au cours des trois dernières années. L’ambassadeur a toutefois déploré le traitement négatif des deux situations dans plusieurs pays occidentaux et mis en garde l’auditoire sur le fait que cette ingérence brime la souveraineté chinoise.

En conclusion, l’ambassadeur a déploré les difficultés dans la relation entre le Canada et la Chine. Il a dit souhaiter que le Canada suive ses principes d’égalité et de respect mutuel afin de résoudre les problèmes entre nos pays.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de