La tribune internationale de Montréal
Tarik Möröy
Tarik Möröy Président et directeur scientifique, Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)

La recherche et la compétitivité internationale de Montréal

1 juin 2011
Photos de l’événement

Les résultats de la recherche sont souvent un heureux hasard favorisé par le processus de recherche elle-même.

Tarik Möröy Lire la biographie

Tarik Möröy obtient en 1987 un doctorat en biochimie de l’Université de Ludwig-Maximilians, à Munich, en Allemagne, après avoir effectué les travaux pratiques pour sa thèse à l’Institut Pasteur à Paris. De 1988 à 1991, il travaille comme chercheur postdoctoral à l’Université Columbia à New York.

De retour en Allemagne en 1991, Dr Möröy devient professeur adjoint à l’Institut de biologie moléculaire et de recherche sur les tumeurs, affilié à l’Université Philipps de Marburg. Il y passe en 1994 une thèse d’habilitation à diriger la recherche en biologie moléculaire et en immunologie, puis il devient professeur agrégé en 1995.

En 1996, Dr Möröy devient professeur titulaire à l’Institut de biologie cellulaire de la Faculté de médecine de l’Université Duisburg-Essen en Allemagne. Il y agit à titre de professeur et chercheur principal, et occupe également les fonctions de directeur exécutif de 1996 à 1999 puis de 2002 à 2005, ainsi que celle de président du directoire du Centre de biotechnologie médicale de 2003 à 2005.

C’est en mars 2006 que Tarik Möröy est nommé président et directeur scientifique de l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), où il dirige également l’unité de recherche en hématopoïèse et cancer. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en hématopoïèse et différenciation des cellules immunitaires, à l’Université de Montréal, Dr Möröy est également professeur associé à la division de médecine expérimentale de la Faculté de médecine de l’Université McGill.

Dr Möröy est l’auteur de plus de 200 publications incluant des chapitres de livres, des articles originaux publiés dans des revues avec comité de pairs, et des présentations lors de congrès et symposia. Il est également l’un des éditeurs des revues The International Journal of Biochemistry and Cell Biology (IJBCB) et
The Open Medicinal Chemistry Journal (TOMCJ).

Contexte 

  Le financement de la recherche, et notamment la recherche académique et universitaire dans le secteur de la biomédecine, est un enjeu majeur, tant économique que social, dans tous les pays industrialisés et devient de plus en plus important pour les pays émergents comme la Chine, le Brésil et l’Inde. Qu’en est-il du Canada dans le contexte d’une compétitivité grandissante sur le plan international ? L’innovation est au cœur du développement d’une société et faire de la recherche, c’est innover constamment. Sans un financement adéquat de la recherche, qui provient d’une source publique indépendante, c’est mettre à risques ce secteur névralgique d’activités. Quelles seraient les conséquences pour le Canada et ses chercheurs si les investissements publics en recherche n’étaient pas augmentés, ou encore, s’ils devaient diminuer ? Les pays industrialisés sont-ils riches parce qu’ils font de la recherche ou font-ils de la recherche parce qu’ils sont riches ? C’est de ces questions que le Dr Möröy nous entretiendra.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de