La tribune internationale de Montréal
Slim Khalbous, Magda Fusaro

Francophonie Scientifique : Enjeux et Perspectives

4 février 2021 Slim Khalbous Recteur, Agence universitaire de la Francophonie Magda Fusaro Rectrice, Université du Québec à Montréal
Série Science et Innovation

Il n’y a pas assez de support pour la publication scientifique francophone, les chercheurs sont malheureusement obligés de traduire pour pouvoir publier.

  Revue de presse

 

Thèmes abordés :

  • Vers une francophonie scientifique
  • La recherche en français dans un monde multilingue
  • Partenariats et réseautage internationaux : comment renforcer la coopération
  • Les perspectives d’avenir

Compte rendu de l'événement :

M. Khalbous a débuté la discussion en soulevant le fait que le français est en recul chez les jeunes dans le domaine de la recherche scientifique. Il a donc mentionné le programme de l’AUF pour faire face à ce défi, tout en soulignant les initiatives pour encourager la recherche en français dans des pays non francophones. Le recteur a également élargi le mandat de l’AUF pour améliorer la formation des enseignants au primaire et au secondaire pour améliorer le niveau de français des étudiants universitaires. Mme Fusaro est intervenue en soutenant que le plurilinguisme et la science ouverte sont importants pour la collaboration interuniversitaire.

Par la suite, le recteur est intervenu sur la question de la diffusion du savoir francophone. Il a souligné que beaucoup de travaux réalisés en français sont traduits pour être publiés, faute de support adéquat en français. Mme Fusaro a de son côté souligné l’existence de réseaux comme l’ACFAS pour partager les publications francophones. M. Khalbous a ensuite mentionné la vaste consultation lancée par l’AUF afin de cibler les enjeux de la Francophonie scientifique. Celle-ci a eu plus de 15 000 réponses, venant notamment de ministres et de recteurs. Suite à celle-ci c, il a annoncé la création d’un livre blanc qui soulignera les bons et mauvais coups de l’enseignement supérieur francophone. Le recteur a également souligné la collaboration de l’AUF avec d’autres organisations, telles que l’OIF, l’UNESCO et d’autres réseaux universitaires mondiaux afin de mettre l’université au cœur des débats publics.

La discussion s’est conclue sur des questions du public. La première touchait le rôle des universités dans les plateformes gouvernementales dédiées aux gouvernements. M. Khalbous a souligné des projets de l’AUF pour favoriser la recherche sur le développement durable et soutenir les universités dans ces démarches. Mme Fusaro a abondé dans le même sens. La seconde question abordait la collaboration entre les universités du Nord et du Sud, notamment sur l’exode des cerveaux des pays du Sud. M. Khalbous s’est dit préoccupé par cette situation et rappelé la contribution de l’AUF via la mise en réseau des chercheurs.

Avec l'appui de