La tribune internationale de Montréal
Guy Breton Recteur, Université de Montréal Mondialisation 3.0 : l’Université de Montréal en première ligne 13 avril 2011
Accéder à la fiche complète

Mot de passe oublié ?


Pas encore membre Devenir membre

[…]Le savoir à notre époque est semblable à ce que la soie a été à l’Antiquité. De la même façon que la route de la soie n’était pas un corridor uniquement économique, les pôles du savoir ne sont pas strictement scientifiques. 

Guy Breton Lire la biographie
Guy Breton

Guy Breton est né à Saint-Hyacinthe en 1950. Titulaire d’un baccalauréat ès arts du séminaire de Saint-Hyacinthe, il obtient en 1974 un doctorat en médecine de l’Université de Sherbrooke. Spécialisé en radiologie, il complète sa formation à l’Université McGill ainsi qu’à l’Institut neurologique de Montréal.

M. Breton entame sa carrière universitaire à l’Université de Montréal à la fin des années 70, à titre de professeur adjoint de clinique à la Faculté de médecine. Au début des années 80, il enseigne également à l’Institut et Hôpital neurologiques de Montréal.

Président de l’Association des radiologistes du Québec entre 1987 et 1997,
M. Breton est aussi, au cours de ces mêmes années, président et chef de la direction d’une des plus importantes cliniques de radiologie privées du Québec. Il préside, entre 1998 et 2000, la Canadian Heads of Academic Radiology.

Dès le début des années 80, M. Breton s’engage dans le fonctionnement et dans l’administration de l’Hôpital Saint-Luc, puis du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), où il occupe successivement les postes de chef hospitalier du département de radiologie, de directeur de la planification du CHUM et de conseiller spécial du président du conseil d’administration et du directeur général. De 2000 à 2006, il est vice-président à la planification des soins, des services, de l’enseignement et de la recherche de la SICHUM et de directeur de la planification du CHUM 2010.

En 1996, Guy Breton devient directeur du Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire de l’Université de Montréal. Nommé en 2003 vice-doyen exécutif aux études médicales postdoctorales et aux affaires hospitalières de la Faculté de médecine de l’UdeM, il participe à la mise sur pied du Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) de l’Université de Montréal. Il est nommé à la haute direction de l’Université de Montréal en 2006, et c’est en juin 2010 qu’il en devient le recteur.

M. Breton est l’auteur ou le coauteur d’une centaine de publications scientifiques et de plus de 200 communications. En 2009, l’Association des radiologistes du Québec, dont il a été le secrétaire et le président élu pendant 17 ans, lui décerne le prix Albert-Jutras pour souligner son parcours remarquable dans les milieux hospitalier et universitaire.

Contexte 

  La mondialisation s’est d’abord fondée sur les ententes de libéralisation commerciale. Elle s’est prolongée avec la poussée d’Internet. Elle évolue aujourd’hui avec l’émergence des réseaux sociaux. Quand on a le monde et les plus célèbres universités du monde au bout des doigts, pourquoi choisir l’UdeM ? Qu’est-ce qui la distingue aux yeux des chercheurs et des étudiants ? Comment Montréal attire chaque année quelque 20 000 étudiants étrangers – plus que n’importe quelle autre ville canadienne ? Pour Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal, c’est que notre époque est taillée sur mesure pour le succès de Montréal et de ses universités.

Avec l'appui de

Avec la collaboration de